Salariés : Obtenez l'annulation de votre licenciement pour harcèlement moral



Et si on jugeait les avocats sur du concret ?

Le Cabinet INVICTAE vous propose de prendre connaissance des décisions de justice obtenues par ses Avocats.


Le fait pour un employeur d'exclure des plannings et de confiner une esthéticienne à un poste d'accueil en lui interdisant de pratiquer, est constitutif d’un harcèlement moral à son encontre. Par ailleurs, en l’absence de fixation par l’employeur de critères objectifs d’attribution des primes, elles sont intégralement dues à la salariée.

Ainsi, grâce à l’intervention des avocats du Cabinet INVICTAE, une salariée esthéticienne d’une ancienneté d’1 an, victime de harcèlement moral, a pu obtenir la décision suivante devant le Conseil de Prud’hommes de RENNES :


> Le licenciement de la salariée est annulé en raison de l’existence de faits de harcèlement moral.


L’employeur est condamné à lui verser les sommes suivantes :

  • 10 150 € (6 mois de salaires) à titre d’indemnité pour licenciement nul ;

  • 1 691 € à titre d’indemnité compensatrice de préavis ;

  • 169 € pour les congés payés y afférents ;

  • 150,20 € à titre de rappel de primes de formation;

  • 700 € à titre de rappel de primes d’assiduité

  • 980 € pour des primes de productivité ;

  • 1 500 € au titre de l’article 700 du Code de procédure civile.

Consultez ci-après la décision CPH RENNES, 5 juin 2019, n°18/00210.

LOGO INVICTAE - Avocats en droit du travail à Rennes

6 rue de Dinan - 35000 Rennes - 02.23.45.02.06

Avocats droit du travail au barreau de Rennes

  • facebook_grey
  • linkedin_grey
  • Grey Twitter Icon

© 2017 tous droits réservés INVICTAE - Avocat droit social / droit du travail à Rennes - Réalisation : Agence M.CL